Print Friendly, PDF & Email

Bâtir des communautés plus épanouies en ces temps de distanciation sociale

La pandémie de COVID-19 oblige la Société de logement communautaire d’Ottawa (LCO) à revoir son mode de fonctionnement. Cependant, ce qui n’a pas changé, c’est le personnel dévoué qui s’emploie à bâtir des communautés plus fortes et plus épanouies.

Les Services de sécurité communautaire (SSC) continuent à assurer le service 24 h/7 jours dans nos communautés en se concentrant sur les demandes d’intervention prioritaires les plus urgentes et les patrouilles communautaires proactives. Plus que jamais, les SSC collaborent avec le Service de police d’Ottawa et les services des règlements municipaux de la Ville d’Ottawa pour veiller à la sécurité des locataires de LCO.

Vers la mi-mars, les agents de développement communautaire de LCO ont commencé à contacter environ 3,500 locataires engagés. Brian Gilligan, vice-président, Développement communautaire, indique que les agents de développement communautaire essaient chacun de contacter 10 leaders des locataires ou plus par jour pour prendre de leurs nouvelles, prendre le pouls de leurs communautés respectives et leur offrir les soutiens à leur portée. Ils se tiennent aussi en contact avec plusieurs partenaires communautaires de LCO.

L’équipe de soutien des communautés et des locataires travaille également avec les organismes partenaires actifs dans les communautés de LCO pour s’assurer que les locataires continuent à bénéficier de tous les soutiens possibles à distance.

Les leaders des locataires de LCO jouent un rôle clé dans le développement de communautés en bonne santé, sécuritaires et inclusives. En ces temps difficiles, ils veillent sur leurs voisins, achètent de l’épicerie pour ceux qui ne peuvent pas quitter leur logement, informent LCO quand des voisins ont besoin de soutiens, et font en sorte que les programmes comme celui de la Banque d’alimentation continuent à être offerts dans les communautés de LCO.

En plus de contacter les locataires qui ont connu des difficultés au cours des précédentes 24 heures, les travailleurs de soutien aux locations, communiquent proactivement avec certains de nos locataires les plus vulnérables, et au besoin, avec les organismes de soutien de ces locataires. Ces mesures sont prises dans le but de s’assurer que nos locataires les plus vulnérables se sentent soutenus en cette période de confinement. De la mi-mars au 26 juin, le personnel et les agences partenaires ont établi environ 15 300 contacts avec des locataires de tous les groupes.

LCO a travaillé avec la Croix-Rouge pour effectuer des contrôles de bien-être. Ces bénévoles ont frappé à plus de 7 300 portes.

ET POUR LA SUITE?

Brian a indiqué que le personnel va continuer à communiquer avec les leaders des locataires et ceux qui ont les plus grands besoins, y compris les aînés, les personnes handicapés et celles souffrant de problèmes de santé mentale et de dépendances, ainsi qu’avec les familles.

 Sur la photo, Valérie Jean-Louis, travailleuse de soutien aux locations, installe une affiche de conseils sur la distanciation sociale produite par Santé publique Ottawa.

Sur la photo, Valérie Jean-Louis, travailleuse de soutien aux locations, installe une affiche de conseils sur la distanciation sociale produite par Santé publique Ottawa.

Lire d’autres articles